Accueil

Free texts and images.
Jump to: navigation, search
Raoul Dufy: Tour Eiffel

Nouveaux Textes


List z tamtego świata · Bezgrzeszne lata · The Tale of Little Pig Robinson · Szaleństwa panny Ewy · Panna z mokrą głową · Awantura o Basię · Vládce mořských hlubin · O dwóch takich, co ukradli księżyc · Szatan z siódmej klasy · Medaliony · Wiersze Juliana Tuwima · Winged Chariot · Modlitby pro mou matku · Jen víra · Krakonošova zahrada · Przygoda trzech Garridebów · 12 krzeseł · Ze života hmyzu · Adam stvořitel · Osada šňůra · Nebeská romance · Žalář nejtemnější · Wiersze Marii Pawlikowskiej-Jasnorzewskiej · Báseň o Kladně · Lásky hra osudná · L'accent · Z mého psalteria · Zářivé hlubiny a jiné prózy · Biblické příběhy · Down-Adown-Derry (1922) · Píseň o stříbrných mořích · Fantomy · Bruncvík · Žalm českého lidu · Dobyvatel


Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z


Nouveaux Auteurs


Kornel Makuszyński · Zofia Nałkowska · Edwin Muir · Anna Wickham · Philippe Pinel · Camille Marbo · Eleuthère Mascart · Charles Koechlin · Pierre Curie · Marie Curie · Paul Schützenberger · Paul Appell · Paul Painlevé · Jacques Hadamard · Émile Borel · Henri Cartan · Élie Cartan · Paul Langevin · Henri Wallon · Charles Seignobos

Documentation
Genres

Contes ~ Essais ~ Lettres ~ Musique ~ Nouvelles ~ Partitions ~ Poésie ~ Romans ~ Théâtre


Disciplines

Économie ~ Philosophie ~ Psychologie


français ~ autrichiens ~ espagnols ~ allemands ~ américains ~ britanniques ~ chinois ~ indiens ~ russes

En français : Auteurs - Documents en français


compositeurs ~ historiens ~ dramaturges ~ romanciers ~ mathematiciens ~ philosophes ~ physiciens ~ poètes ~ politiciens ~ psychologues


Antiquité ~ Moyen Âge ~ XVe siècle ~ XVIe siècle ~ XVIIe siècle ~ XVIIIe siècle ~ XIXe siècle ~ XXe siècle ~ XXIe siècle


Divers



Albert Camus : L’Étranger

Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’asile : « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. » Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier.

L’asile de vieillards est à Marengo, à quatre-vingts kilomètres d’Alger. Je prendrai l’autobus à deux heures et j’arriverai dans l’après-midi. Ainsi, je pourrai veiller et je rentrerai demain soir. J’ai demandé deux jours de congé à mon patron et il ne pouvait pas me les refuser avec une excuse pareille. Mais il n’avait pas l’air content. Je lui ai même dit : « Ce n’est pas de ma faute. » Il n’a pas répondu. J’ai pensé alors que je n’aurais pas dû lui dire cela. En somme, je n’avais pas à m’excuser. C’était plutôt à lui de me présenter ses condoléances. Mais il le fera sans doute après-demain, quand il me verra en deuil. Pour le moment, c’est un peu comme si maman n’était pas morte. Après l’enterrement, au contraire, ce sera une affaire classée et tout aura revêtu une allure plus officielle.

J’ai pris l’autobus à deux heures. Il faisait très chaud. J’ai mangé au restaurant, chez Céleste, comme d’habitude. Ils avaient tous beaucoup de peine pour moi et Céleste m’a dit : « On n’a qu’une mère. » Quand je suis parti, ils m’ont accompagné à la porte. J’étais un peu étourdi parce qu’il a fallu que je monte chez Emmanuel pour lui emprunter une cravate noire et un brassard. Il a perdu son oncle, il y a quelques mois.

J’ai couru pour ne pas manquer le départ. Cette hâte, cette course, c’est à cause de tout cela sans doute, ajouté aux cahots, à l’odeur d’essence, à la réverbération de la route et du ciel, que je me suis assoupi. J’ai dormi pendant presque tout le trajet. Et quand je me suis réveillé, j’étais tassé contre un militaire qui m’a souri et qui m’a demandé si je venais de loin. J’ai dit « oui » pour n’avoir plus à parler.